Agissez maintenant - Les discussions de l'ONU sur l'amiante chrysotile mortel peuvent être sabotées par les lobbyistes de l'industrie, encore!

20 April 2017 12:24

Une fois de plus, la Conférence des Parties à la Convention de Rotterdam se réunit à Genève du 24 avril au 5 mai, alors que les représentants gouvernementaux de 160 pays se réunissent pour discuter des substances dangereuses qui devraient être inscrites au consentement préalable dans leur commercialisation entre pays. Il s'agit essentiellement d'un simple droit de connaître le mécanisme d'exportation et d'importation des substances les plus dangereuses.

L'application des procédures de consentement préalable en connaissance de cause (PIC) à l'amiante chrysotile fournirait des conseils sur les dangers potentiellement mortels et la meilleure façon de les contrôler. Tel est l'objectif de la Convention de Rotterdam de l'ONU. Pas une interdiction, mais l’inscription de chrysotile au terme des exigences de l’accord préalable.

C'est la sixième fois que l'ONU a recommandé l'inclusion de l'amiante chrysotile mortel, et chaque fois que leurs efforts ont été frustrés par les nations productrices d'amiante chrysotile. Selon les chiffres officiels de l'Organisation internationale du Travail, de l'Organisation mondiale de la santé et de l'Association internationale de la sécurité sociale, les preuves scientifiques sont claires: chaque année, au moins 107 mille personnes meurent de maladies liées à l'amiante. 



Le problème est que les pays exportateurs ont utilisé le droit de veto pour exclure l'amiante chrysotile de la Convention. Leurs intérêts commerciaux sont bien connus et ils sont déterminés à protéger à tout prix leur marché d'exportation de l'amiante en envoyant comme délégués des représentants de l'industrie du chrysotile.Le système de la Convention de Rotterdam est ouvertement manipulé par l'industrie de l'amiante. Juste une poignée de pays producteurs, conduits par la Russie, minent cyniquement les efforts de la grande majorité des gouvernements qui veulent voir le chrysotile listé. Il est fort probable que ce sera une répétition cette fois-ci, à moins que le vote à la majorité des deux tiers ne soit introduit dans la Convention.

The system of the Rotterdam Convention is openly manipulated by the asbestos industry. Just a handful of producing countries, led by Russia, are cynically undermining efforts by the vast majority of governments who want to see chrysotile listed. It is very likely to be a repeat performance this time unless two thirds majority voting is introduced in the Convention.

La grande différence, cette fois, est que une proposition d’introduire le vote à la majorité a été soumise par les gouvernements du Botswana, du Cameroun, du Ghana, du Kenya, du Lesotho, du Malawi, du Mozambique, de la Namibie, du Nigéria, du Swaziland, de la Tanzanie et de la Zambie , et sera examinée le 27 avril. Vous pouvez soutenir cette initiative en écrivant à votre gouvernement pour voter pour un système plus équitable en utilisant notre modèle de lettre.

”Le chrysotile répond à tous les critères pour son inclusion», déclare Ambet Yuson, secrétaire général de l'IBB. « C’est donc scandaleux que les pays exportateurs d'amiante la bloquent de façon flagrante et persistante. Il faut que tous les gouvernements poussent les pays exportateurs à se comporter de façon responsable et à reconnaître que la Convention est fondamentalement imparfaite. Nous voulons que les gouvernements appuient cet appel à la majorité des deux tiers afin de mettre un terme à cette situation ridicule qui porte atteinte à la crédibilité de cette importante convention internationale.”

Veuillez utiliser ce modèle de lettre pour demander à votre gouvernement de soutenir la résolution proposée par le Groupe Afrique.

English
Français
Espanol