Le syndicat vénézuélien garantit des revenus et des avantages sociaux en période de confinement

08 May 2020 10:07


Le Syndicat national des travailleurs professionnels, techniciens et administratifs des industries du bois et des industries connexes du Venezuela (SUNTIMAVEN) a conclu un accord avec Masisa, une entreprise de produits du bois, pour garantir les revenus et les avantages de ses travailleurs, conformément à leur convention collective en plein confinement dû au COVID-19. L'accord couvre tous les travailleurs réguliers des usines de transformation des matières premières situées dans la partie sud du pays, ainsi que d'autres usines faisant partie de la chaîne de production. 

SUNTIMAVEN a déclaré qu'à l'exception des opérateurs de processus essentiels de l'entreprise, tous les travailleurs ont été renvoyés chez eux pour se conformer au confinement. Le syndicat a déclaré qu'il avait négocié avec succès pour que l'entreprise renforce ses mesures de santé et de sécurité pour les travailleurs essentiels, y compris la mise en œuvre stricte de la distanciation physique.

Cependant, Alexander Briceño, président de SUNTIMAVEN, a déploré que si lesdites mesures protègent les travailleurs réguliers, les travailleurs contractuels dans de nombreux pays ne bénéficient pas des mêmes avantages et sont vulnérables pendant les fermetures. 

Les activités de l'industrie du bois du Venezuela au Venezuela sont suspendues depuis le 17 mars et le resteront jusqu'à nouvel ordre. Cette situation aggrave la crise politique et les problèmes économiques du pays, en particulier avec l'affaiblissement de ses infrastructures industrielles et la chute des prix du pétrole.  

Au 06 mai, le Venezuela comptait 323 cas confirmés de COVID-19 et 10 décès, l'un des plus bas de la région.