Défendre les normes du travail au sein de FSC : une entrevue avec Ivone Satsuki

11 July 2017 11:44


Ivone Satsuki Namikawa est un ingénieur forestier et travaille pour Klabin, une entreprise de pâtes et papiers établie au Brésil. Elle travaille à Kablin depuis 32 ans et a une vaste expérience dans la recherche et le développement, l'amélioration génétique, les normes environnementales et la durabilité.

Elle partage son point de vue sur le système FSC avec l’IBB.

Quel est votre rôle au sein de FSC?

Je suis une représentante désignée pour Klabin, membre de FSC et titulaire de la certification. Je suis membre du conseil d'administration de l'initiative brésilienne du FSC depuis 6 ans.

Depuis 2014, je suis membre du Comité des politiques et des normes (CFP) de FSC International, au sein duquel je représente la Chambre économique pour le Sud mondial.

Quels sont les principaux défis du système FSC en ce moment?

Je vois les principaux défis dans sa complexité, avec tant de normes, ainsi que la complexité de sa gouvernance. Il doit améliorer la transparence et doit atteindre plusieurs objectifs d’orientations différentes. La Stratégie mondiale qu'il s’est fixée, doit être mise en œuvre.

Comment Rulita a-t-elle contribué au système FSC?

Rulita a donné au FSC une direction forte en tant que membre du Conseil. En tant que présidente, elle a géré tous ces défis difficiles en intégrant toutes les questions exprimées par les membres du conseil d'administration. Elle a joué un rôle clé dans l'intégration des membres du conseil d'administration, des directeurs du Centre international FSC et du personnel dans l'ensemble du processus compliqué.

Elle a largement contribué au processus de restructuration de FSC.

Pourquoi Rulita devrait-elle être réélue comme membre du Conseil?

Je pense qu'elle est une personne importante dans le Conseil pour aider à maintenir cette orientation du FSC vers plus de simplicité, de transparence et de crédibilité du système dans son ensemble.