Entretien avec Gumercinda Ángeles Faber Castell au Pérou – SUTFACAP

19 June 2017 11:43
 

"La tâche de défendre l'environnement appartient également aux organisations syndicales», déclare Gumercinda Ángeles, secrétaire à la sécurité et santé au travail au SUTFACAP, le syndicat des travailleurs de A.W. Faber Castell Pérou. Elle travaille depuis 23 ans à l'usine Faber Castell au Pérou. Elle a 46 ans, est divorcée et a un fils. Elle est également la secrétaire actuelle à l'égalité des sexes au FETRIMAP.

Quelle a été la participation des travailleuses à la lutte pour la reconnaissance du syndicat devant la multinationale Faber Castell?

Ma participation, ainsi que celle de mes collègues du syndicat des travailleurs de A.W. Faber Castell au Pérou (SUTFACAP), je considère que cela a été décisif, puisque les femmes ont un rôle important au sein de l'usine et représentent 50% du total des travailleurs de la région. Dans le syndicat, nous avons également la même égale quantité.

Beaucoup d'entre nous travaillent depuis plus de 20 ans chez Faber Castell et nous voulions toujours avoir une organisation syndicale qui nous représente, mais ce n'était pas possible à cause de la peur ou à cause des lois péruviennes qui ne soutiennent pas la liberté d'association des travailleurs. Ainsi, en novembre 2015, un groupe de travailleurs a créé le syndicat avec le soutien de l’IBB. Je dois dire qu'aucun d'entre nous ne savait que Faber Castell avait un accord-cadre international avec l’IBB et nous ne savions pas que nous pourrions l'utiliser à cette fin.

Aujourd'hui, nous avons des travailleurs qui occupent des postes de direction pour leur première fois. Nous apprenons tous les jours et je sais que nous sommes à la hauteur de tout syndicat alors que nous nous préparons dans des ateliers, des réunions syndicales et d'autres activités.

Que pensez-vous de l'incursion féminine dans le syndicat, à partir de votre expérience en tant que membre de votre organisation?

À mon avis, j'ai toujours dit que les hommes et les femmes avaient le même droit. Aujourd'hui, notre syndicat compte 125 travailleuses affiliées. Nous avons trois secrétariats dans notre organisation qui sont dirigés par des femmes. J'occupe le poste de secrétaire à la sécurité et santé au travail et dans notre fédération (FETRIMAP) j’occupe le poste de secrétaire à l'égalité entre les sexes.

Quels avantages particuliers votre syndicat peut-il négocier en faveur des travailleuses de l’entreprise?

Les travailleuses ont incorporé dans notre convention collective les avantages suivants:

  • Place pour l'allaitement maternel et les autorisations respectives pour le faire.

  • Licences payées pour le décès d'un parent de premier degré.

  • Formation à l’emploi pour les travailleuses.

  • Licences payées pour les maladies d’enfant avec des avantages de travail.

  • Des équipes de travail spéciales pour les anciens.

L’IBB fait déjà la promotion du travail syndical des réseaux d’entreprises multinationales depuis quelques années. Quels ont été les avantages pour votre syndicat avec son adhésion au Réseau syndical régional de Faber Castell?

Comme je vous l'ai dit, nous avons seulement un an d'organisation syndicale et nous avons toujours soutenu le réseau Faber Castell. Nous avons bénéficié de la solidarité de nos frères du syndicat de Faber Castell au Brésil et du syndicat d'IG Metal d’Allemagne qui, avec notre représentant régional Nilton Freitas, ont participé en novembre 2016 à l'audit social à Lima. Cette activité a apporté des avantages à notre syndicat. En conséquence aujourd'hui, nous avons un lieu syndical pour l'attention de nos affiliés.

La Journée mondiale de l'environnement a eu lieu le 5 juin, quel devrait être l'engagement des travailleuses dans l'environnement au Pérou?

En tant que syndicat, nous jouons un rôle fondamental dans la défense de notre environnement et en tant que travailleuses, nous sommes conscientes de la nécessité d'une plus grande formation pour la défendre. C'est pourquoi notre organisation syndicale a entrepris des démarches pour faire partie de la Chambre sociale du FSC le 9 mai 2017, où nous aurons plus d’espace pour contribuer à l'environnement dans notre pays.