La FIFA inclut les normes du travail et les droits humains dans les documents d'appel d'offres

09 November 2017 10:08

 

La FIFA a publié un nouveau règlement d'appel d'offres pour la sélection des futures villes hôtes, contenant de nouveaux engagements en matière de droits humains et du travail. L'IBB a soumis des propositions détaillées à la FIFA, lors des rencontres et par écrit, concernant la nécessité de garantir les droits du travail dans les contrats de la FIFA pour les travaux d'infrastructure. La FIFA vient de publier le nouveau manuel d’appel d’offres, qui ouvrira la porte aux syndicats à une étape précoce avant l'attribution des contrats de construction.

"Nous sommes heureux de voir que la FIFA envisage de mettre en place des mécanismes pour traiter tous les aspects des droits humains, y compris dans ses documents d'appel d'offres", a déclaré le secrétaire général de l'IBB, Ambet Yuson. "La mise en œuvre des exigences en matière de droits du travail dès le départ permettra à la FIFA d'utiliser sa plate-forme pour le bien des travailleurs de la construction impliqués dans la préparation des projets de tournois de la Coupe du monde."

Au chapitre E du nouveau manuel d’appel d’offres sur la gestion durable des événements, les droits humains et la protection de l'environnement, les sections pertinentes sont les 22 et 23. L'exigence ici c’est l'engagement envers les Principes directeurs des Nations Unies relatifs aux droits humains et aux normes du travail.

La section 22 du manuel d’appel d’offres requiert une stratégie écrite pour les processus d'approvisionnement durables, avec une évaluation complète des risques. Cela comprend la gestion des ressources humaines, l'approvisionnement et la construction de l'infrastructure, y compris la chaîne d'approvisionnement et l'engagement de la communauté / des parties prenantes. Les rapports sur la durabilité doivent être basés sur l’Initiative Mondiale de Rapportage.

La section 23 du manuel d’appel d’offres requiert un engagement envers l'UNGP en ce qui concerne les droits humains et les normes du travail, y compris les droits des travailleurs tiers et des travailleurs migrants. Cela requiert une évaluation complète, appuyée par une étude indépendante, des lois et pratiques nationales sur les droits humains et du travail. Cela doit être en accord non seulement avec l’UNGP, mais aussi avec les conditions des contrats de construction FIDIC, la norme de performance IFC 2 sur les conditions de travail et la santé et la sécurité, ainsi que la CoP sur la santé et la sécurité dans la construction. Cela requiert également des informations détaillées sur la diligence raisonnable ainsi que le dialogue avec les parties prenantes et les mécanismes de griefs.

La FIFA inclut les normes du travail et les droits humains dans les documents d'appel d'offres. Voir le Manuel d’appel d’offres en anglais ci-après. See Bid Book HERE.

Ambet Yuson est membre du Conseil consultatif des droits humains qui a été créé cette année.