Indonésie : Les travailleurs de Sumsel 1 mettent fin à une grève de 15 jours; obtiennent un accord avec Guandong Power

24 March 2020 08:34


Après une grève de 15 jours, les travailleurs du projet de construction d'une centrale électrique Sumsel 1 dans le sud de Sumatra sont parvenus lundi à un accord avec leur employeur, Guandong Power Engineering Company. Les travailleurs appartiennent au syndicat F-SERBUK, affilié à l'IBB.

"Cet accord apportera d'énormes améliorations à nos conditions de travail, telles que le paiement légal des salaires et des heures supplémentaires, ainsi qu'une correction massive des écarts de salaire et de rémunération des heures supplémentaires au cours des deux dernières années", a déclaré le secrétaire général du SERBUK, Khamid Istakhori. "Il est difficile de recourir à une action collective sectorielle, mais cette victoire vaut la peine de nos luttes et de nos sacrifices." 

En plus des salaires, le syndicat a déclaré que l'entreprise avait accepté de réintégrer 19 travailleurs licenciés illégalement et d'inscrire tous ses travailleurs au BJPS, le programme indonésien de sécurité sociale et d'indemnisation des travailleurs (pour les couvrir en cas d'accident du travail). L'entreprise s'est également déclarée prête à discuter de la régularisation des travailleurs contractuels après trois mois. 

Le syndicat s'est déclaré prêt à réagir à la pandémie de COVID-19. Il a indiqué qu'il suivait de près la crise sanitaire internationale et qu'il avait pris les précautions nécessaires pour protéger ses membres contre le virus. "Même pendant nos négociations avec l'entreprise, nous portions des masques de protection et nous observions constamment une distanciation sociale", a déclaré Istakhori.  

« Nous comprenons clairement que pour que l'économie se redresse après cette crise, de nouveaux projets d'infrastructure sont nécessaires, comme le projet sur lequel nous travaillons. Cependant, dans toute tentative de relance de l’économie, il est essentiel de placer les droits et le bien-être des travailleurs au premier plan », a conclu Istakhori.