Les femmes leaders de Skopje luttent pour l'égalité hommes-femmes

07 September 2019 07:11

 Du 2 au 4 septembre 2019, la rencontre mondiale sur le leadership des femmes de l'IBB 2019, qui se tenait à Skopje, en Macédoine du Nord, a rassemblé plus de 40 femmes dirigeantes syndicales de 20 pays d'Asie, d'Afrique et du Moyen-Orient, d'Amérique latine et d'Europe autour du thème « Des femmes fortes, des syndicats forts et une société forte ». 

Under the theme of “Strong Women, Strong Unions, and Strong Society,the participants discussed and shared case studies in organizing women; strategized on the next steps of BWI global campaigns to stop gender-based violence, equal pay, and gender equality; and network to further develop and strengthen women leaders in BWI nationally, regionally, and globally. 

Dans son allocution de bienvenue, Ambet Yuson, secrétaire général de l'IBB, a déclaré: «La lutte des femmes de l'IBB a dépassé les 30% de représentation. Les femmes BWI changent notre façon de travailler et de nous battre. De plus en plus de victoires syndicales sont remportées par les femmes en tant que dirigeantes, organisatrices, négociatrices, déléguées syndicales. Les femmes sont maintenant à l'avant-garde des campagnes de l'IBB. Il ne peut y avoir de vraie victoire syndicale sans les femmes »,

Les séances comprenaient une formation aux compétences en matière d'organisation, de campagne et de médias sociaux, ainsi qu'une discussion sur le développement du leadership axé sur le mentorat et le développement de réseaux sous-régionaux. Tout au long de la réunion, les participants ont partagé des études de cas telles que la grève des femmes en Espagne, l'organisation des travailleurs migrants au Qatar, le développement de la jeunesse en Macédoine du Nord et la sécurité et la santé au Panama.

Le deuxième jour de la réunion, le point culminant a été un forum public ouvert au grand public et aux médias en Macédoine du Nord. Le Forum était axé sur les droits des femmes en Macédoine du Nord et a rassemblé des syndicats, des ONG et des groupes de femmes. Divers médias ont couvert le Forum, y compris la télévision nationale MRT en Macédoine du Nord. 

Au moyen de messages vidéo et de skype, Georgina Smedley du TWU-Ghana et Esther Asabe Ahmadu de CCESSA-Nigeria, et Fozert Mugabe de ZCATWU du Zimbabwe ont pu se joindre à la réunion pour présenter la manière dont leurs syndicats organisent et renforcent les capacités des femmes à défendre leurs droits en Afrique.

L’un des résultats clés de la réunion a été l’adoption d’une série de recommandations et d’un plan d’action basés sur les discussions de trois jours devant permettre à l’IBB d’améliorer encore ses programmes et ses politiques sur des questions importantes pour les femmes dans les secteurs de l’IBB, telles que l’arrêt de la discrimination fondée sur le sexe. violence, campagne pour l'égalité des salaires, renforcement des programmes de leadership pour les femmes.

En conclusion de la conférence, Rita Schiavi, présidente du Comité international des femmes de l'IBB, a déclaré: «Ces trois derniers jours, une énergie incroyable et une grande solidarité se sont manifestées dans cette salle. Nous avons entendu et partagé des histoires personnelles poignantes sur les défis auxquels les femmes sont confrontées sur le lieu de travail et dans les syndicats. Mais ce qui est clair, c’est que nous devons redoubler d’efforts pour nous organiser et faire campagne pour l’égalité des sexes ».