L’IBB publie une étude sur l'avenir des travailleurs de la construction

17 October 2019 13:59


L'IBB a publié une étude scientifique intitulée « Impact national et international de la digitalisation sur les travailleurs de la construction », réalisée par le professeur d'université Dipl.-Ing. Dr.techn. Gerald Goger, l’honorable professeur Dipl.-Ing. Dr.techn. Wilhelm Reismann, Dipl.-Ing. Karina Breitwieser, MSc, Institut interdisciplinaire de gestion des processus de construction de l’Université technique de Vienne. Domaine de recherche : Processus de construction et méthodes de construction, avec l’appui du Syndicat des travailleurs du bâtiment et du bois d’Autriche (GBH) et du Centre pour une transition juste.


L'étude a été présentée lors du forum de l'IBB sur l'avenir du travail dans la construction, à l'occasion de la centième Conférence Internationale du Travail tenue le 17 juin 2019 à Genève, en Suisse, à laquelle cinquante (50) dirigeants syndicaux et experts des affiliés de l'IBB de plus de 30 pays, ont participé.


La publication développe les questions suivantes :


  • Quels développements de la technologie et de la digitalisation vont conduire à des changements de production et de construction ?

  • Quels profils d’emploi vont changer en conséquence et comment ?

  • Quelles sont les recommandations d'action qui en découlent ?

Les auteurs donnent un aperçu des principaux développements futurs, tels que le BIM, la digitalisation des contrats et des achats, les volumineuses analyses de données, un espace de travail virtuel commun et ont traité des nouvelles technologies sur le site de construction, y compris l’impression 3D, les matériaux intelligents et les machines.


Le rapport présente une série de six recommandations d'action sur 1) les paramètres politiques, sociaux et juridiques ; 2) le processus d'entreprise et de projet ; 3) la passation des marchés (appel d'offres et adjudication des offres), les contrats et règlements ; 4) les outils et l’interopérabilité des solutions logicielles ; 5) la recherche et développement; et 6) l’éducation et la formation.


«La sensibilisation des affiliés de l'IBB au sujet de la digitalisation revêt une grande importance pour humaniser l'avenir du travail, tout comme la digitalisation devrait l'être pour les travailleurs. Les syndicats doivent être préparés et, plus important encore, participer aux discussions. C’est le début de notre cheminement pour découvrir ce que pourraient être nos alternatives pour assurer une transition juste. Nous allons donc poursuivre les recherches dans d’autres régions», a déclaré Ambet Yuson, secrétaire général de l’IBB.


« La digitalisation est un processus en cours dans le secteur de la construction sur tous les continents. Cependant, les régions vont y faire face de différentes manières. Bien que certains syndicats y voient un avantage pour les travailleurs, d’autres ne le voient pas de la même manière. Néanmoins, les syndicats doivent faire partie du processus d’automatisation et de digitalisation. Nous sommes heureux que l’étude ait examiné non seulement l’impact de la digitalisation sur les travailleurs de la construction, mais aussi sur la société dans son ensemble », a déclaré Josef Muchitsch, de l’affilié de l’IBB Austria GBH.


La publication est disponible en Allemand et Anglais.