Ouverture du Congrès de l’IBB Amandla ! Le pouvoir au peuple

30 November 2017 10:09

 

La cérémonie d’ouverture du 4ème Congrès mondial de l’IBB a débuté sur une note dynamique, avec l’entrée en scène des jeunes brandissant des drapeaux et scandant des slogans de solidarité, avant de monter sur l’estrade pour y entonner l’hymne national. Une brève performance culturelle était ensuite proposée, reflet des luttes menées en Afrique du Sud, invitant les délégués du monde à scander des slogans sur les luttes ouvrières et la solidarité.

Dans son discours d’ouverture, Per Olof Sjöö, Président de l’IBB, a mis en relief l’événement comme un grand « moment de solidarité mondiale, avec plus de 700 travailleurs en provenance du monde entier ». Avant de souligner : « Il est temps à présent que la solidarité mondiale redonne le pouvoir au peuple. » Et d’ajouter : « Il y a lieu également de déplacer le cadre de la croissance économique de manière à laisser aux travailleurs suffisamment d’espace et d’opportunités pour prendre part à la richesse.”

Piet Matosa, Vice-président de l’IBB pour l’Afrique et le Moyen-Orient, a rappelé au Congrès le slogan « Amandla ! Le pouvoir au peuple ! », un thème transversal renvoyant à la riposte et au renforcement du pouvoir des travailleurs à travers le syndicalisme novateur, dans le but de faire respecter les droits des travailleurs et de remettre le pouvoir entre leurs mains.

Dans son allocution au Congrès, Thembinkosi Willies Mchunu, Premier ministre de la province de KwaZulu Natal, Afrique du Sud, a évoqué les grandes questions qui préoccupent les travailleurs en ces temps difficiles. Il a en outre insisté sur « La nécessité pour les organisations de travailleurs d’innover. » Avant de faire référence à la lutte menée par l’ANC pour mettre fin à la domination par la minorité blanche. Enfin, il a soulevé des questions essentielles qui permettront d’orienter le travail de l’IBB et des syndicats dans les années à venir et a encouragé l’IBB à procéder à des améliorations durables en poursuivant son effort de réorganisation dans l’optique de négocier efficacement.