ENGIE s’engage à prendre à sa charge les soins de santé et les droits à la sécurité sociale liés au COVID-19 pour tous ses employés à travers le monde

29 April 2020 12:02


Reconnaissant les difficultés sans précédent que pose la crise sanitaire mondiale du COVID-19, le Groupe multinational énergétique ENGIE a lancé un programme de prise en charge des frais hospitaliers et d’assurance décès qui s’applique à tous les décès et hospitalisations survenus depuis le début de la pandémie, au profit de ses 177 000 employés à travers le monde.

Les syndicats mondiaux IndustriALL Global Union, l’Internationale des services publics (ISP) et l’Internationale des Travailleurs du Bâtiment et du Bois (IBB) – avec lesquels ENGIE négocie en ce moment un accord-cadre international (ACI) – saluent et soutiennent cette initiative. Ils sont sensibles à la reconnaissance par ENGIE du rôle essentiel que jouent les syndicats et le dialogue social dans la crise actuelle afin d’assurer la pérennité à long terme de l’entreprise ainsi que la santé, la sécurité et le bien-être des employés.

Le nouvel ACI avec ENGIE prévoit l’engagement de l’entreprise à garantir à tous ses employés un socle commun de protection sociale en termes de responsabilités parentales, de santé, d’invalidité et de décès dans l’ensemble de ses activités mondiales, qui sera mis en œuvre via le programme ENGIE CARE. Cependant, au vu de l’urgence à garantir la couverture de sécurité sociale pour tous les employés d’ENGIE dans le contexte de la pandémie de COVID-19, l’entreprise a sollicité les fédérations syndicales mondiales afin de faire immédiatement entrer en vigueur certaines parties d’ENGIE CARE.

« Nous saluons cette initiative prise par notre partenaire de l’accord-cadre international face à la pandémie. Les travailleurs paient un lourd tribut et nous invitons instamment ENGIE à le rendre accessible aux travailleurs, partout dans le monde, » a déclaré Valter Sanches, Secrétaire général d’IndustriALL Global Union.

« Les politiques d’austérité ont contraint de nombreux gouvernements à procéder à des réductions du financement public de la sécurité sociale et d’autres services publics. L’engagement d’ENGIE à assurer un socle commun de protection sociale à ses travailleurs dans le monde entier représente une contribution méritoire en complément des dispositions de l’État, quand elles existent, et en soutien des travailleurs quand ils ne bénéficient d’aucune protection. Mais elle met également en lumière la nécessité pour les gouvernements d’investir dans des systèmes publics de protection sociale afin d’atténuer les retombées socio-économiques de la crise du COVID-19 et de faciliter le redressement économique, » a déclaré Rosa Pavanelli, Secrétaire générale de l’ISP.

« En tant que partenaires dans la négociation d’un nouvel accord-cadre international, nous nous engageons ensemble à défendre et à promouvoir les droits des travailleurs dans le monde entier. Aussi, l’IBB se félicite de la réponse proactive d’ENGIE qui vise à atténuer les retombées négatives du COVID-19 pour tous ses employés. Cette situation souligne l’importance de reconnaître la négociation collective avec les syndicats à tous les échelons nécessaires afin d’identifier les menaces pour la santé, les droits et le bien-être des travailleurs et d’élaborer et de mettre en œuvre des mesures sur le lieu de travail, » a déclaré Ambet Yuson, Secrétaire général de l’IBB.

ENGIE, IndustriALL Global Union, l’Internationale des services publics (ISP) et l’Internationale des Travailleurs du Bâtiment et du Bois (IBB) demeurent déterminés à poursuivre leur dialogue ainsi que les négociations de l’ACI, qui reprendront dès que les conditions le permettront.

Déclaration d’ENGIE sur la sécurité sociale (EN, FR).

Press Release (EN, FR)