Un travail décent pour tous, y compris les personnes handicapées

05 June 2017 22:30

 

Les personnes handicapées représentent 15% de la population mondiale. Nous comprenons le handicap comme étant le résultat de déficiences en interaction avec des barrières qui empêchent la pleine participation dans la société. La déficience pourrait être physique, mentale, sensorielle ou intellectuelle, et pourrait être acquise à la naissance, plus tard dans la vie, ou par accident ou maladie. Les barrières peuvent être comportementales ou environnementales, et souvent ces barrières sont socialement construites dans un certain sens. 

Dans de nombreux pays et contextes, le handicap est souvent compris comme «l’incapacité de travailler». Les personnes handicapées ont montré qu'elles pouvaient travailler de manière productive. 

En outre, le droit des personnes handicapées au travail décent sans discrimination est établi à la fois par des cadres universels des droits de l'homme qui déterminent le droit de tous au travail, ainsi que par la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées, qui cible spécifiquement les personnes handicapées et les discriminations connexes. 

Les hommes et les femmes handicapés font face à des obstacles différents et à des attentes sociétales différentes concernant leurs études et leurs carrières. Beaucoup de gens acquièrent leur handicap au cours de leur vie active. Les soutenir et éliminer les barrières auxquelles ils sont confrontés leur permettra de s’entretenir et de grandir dans leur travail. 

Les syndicats travaillent partout dans le monde sur le questions de handicap. Une recherche récente menée par l'OIT saisit et résume l'action des syndicats sur le handicap dans plus de 50 pays, dont les économies développées, émergentes et en développement. L’IBB et ses affiliés en Amérique latine et dans les Caraïbes ont contribué à cette recherche et ont réaffirmé leur intérêt à travailler sur cette question dans la région.